CPA N.-B. publie une étude sur la situation socioéconomique de la province

Les comptables professionnels agréés du Nouveau-Brunswick, qui se penchent sur un certain nombre d’indicateurs de principe agrégés en grande partie à partir des données du recensement de Statistique Canada, constatent que, pour la plupart des indicateurs, la province accuse un retard par rapport aux autres provinces et à la moyenne nationale du Canada ou qu’elle fait piètre figure comparativement à celles-ci.

Le rythme de la situation socio-économique au Nouveau-Brunswick

Les comptables professionnels agréés du Nouveau-Brunswick, qui se penchent sur un certain nombre d’indicateurs de principe agrégés en grande partie à partir des données du recensement de Statistique Canada, constatent que, pour la plupart des indicateurs, la province accuse un retard par rapport aux autres provinces et à la moyenne nationale du Canada ou qu’elle fait piètre figure comparativement à celles-ci.

La part de la population canadienne que représente le Nouveau-Brunswick continue de diminuer. La population de la province diminue et vieillit; le nombre de personnes vivant seules est à la hausse; les études supérieures sont de moins en moins abordables; le taux de chômage est élevé; la disparité des revenus persiste, et environ 30 000 enfants vivent dans des ménages à faible revenu, alors que la qualité des soins de santé obtient la cote « C », selon les récentes conclusions du Conseil canadien de la santé.

Comme l’affirme Rock Lefebvre, président et chef de la direction de CPA Nouveau-Brunswick, « l’économie actuelle est encombrée d’une capacité excédentaire et fortement concentrée dans les vieilles industries primaires. On ne dispose pas des ingrédients nécessaires pour remplacer ces industries par de nouvelles en croissance, et les voies menant à la transition vers la nouvelle économie numérique semblent discrètes.

On a aussi des préoccupations légitimes concernant les finances publiques du Nouveau-Brunswick et la viabilité à long terme des programmes et services sociaux financés par le gouvernement.

La situation financière de la province peut se détériorer considérablement en raison des hausses prévues des taux d’intérêt, du déclin de l’économie et de la modeste marge de manoeuvre dont on dispose pour augmenter les impôts. »

POUR L’AVENIR

Nous pouvons probablement convenir du fait que, dans les années à venir, le Nouveau-Brunswick aura besoin d’une vision revitalisée et d’un esprit d’orientation collective s’il veut tracer la voie vers la
prospérité, et la meilleure façon d’y parvenir consistera à se laisser guider par les données et à se fonder sur des données probantes.

Des impératifs stratégiques novateurs et ascendants sont requis afin de ramener la province sur une trajectoire de croissance et d’inverser son déclin démographique et économique.

Plus précisément, M. Lefebvre ajoute que « le temps est venu pour nous d’investir dans l’éducation, la formation et le perfectionnement en vue d’améliorer la réussite et la productivité des entreprises,
d’habiliter le secteur privé, de rendre le Nouveau-Brunswick plus concurrentiel, d’ouvrir le dialogue sur la mise en valeur responsable des ressources et de promouvoir la prudence financière.
»

Grâce à un changement d’attitude combiné à l’égard du déploiement de la main-d’oeuvre, de l’éthique des affaires, du développement économique, de l’esprit d’entreprise et de la croissance extérieure, le Nouveau-Brunswick peut renverser la tendance tout en mobilisant ses ressources publiques et en fournissant de la valeur ajoutée.

Télécharger le rapport complet

Nous accueillons vos commentaires ci-dessous!

À propos des auteurs

Kamalesh Gosalia, Ph.D., CPA, CMA, CFA

Chercheur indépendant dans les domaines de la comptabilité, la finance et l’économie
Kamalesh Gosalia est depuis août 2016 chercheur indépendant dans les domaines de la comptabilité, la finance et l’économie. Ayant travaillé principalement dans le milieu universitaire et le secteur public au début de sa carrière en Inde, il a occupé le poste de vérificateur SOX dans le secteur des services financiers à son arrivée au Canada. Fort de son expérience de secrétaire du Comité des problèmes nouveaux du Conseil des normes comptables du Canada en qualité de détaché, ainsi que chez CPA Canada lors du processus d’unification de la profession, M. Gosalia possède de l’expérience entre autres dans l’élaboration de normes en matière de comptabilité et d’assurance, l’analyse des politiques économiques et des investissements, ainsi que dans un certain nombre de domaines spécialisés, dont les indicateurs de rendement clés dans le secteur minier canadien, le fonctionnement des marchés financiers au Canada, l’évolution du poste de directeur financier ainsi que l’incidence de la technologie sur la profession comptable. Titulaire d’un doctorat ainsi que des titres CFA, CPA et CGA, M. Gosalia est analyste et comptable professionnel désigné.

Rock Lefebvre, MBA, FCPA, FCGA

Président et chef de la direction
Rock Lefebvre est président et chef de la direction de CPA Nouveau-Brunswick. Avant d’occuper ce poste, il a travaillé comme chef de la réglementation chez CRHA en Colombie-Britannique et chef de la direction de la Community Futures Development Corporation en Ontario. Grâce à son expérience de vice-président au sein d’un organisme national spécialisé dans la recherche et les normes, M. Lefebvre possède une excellente connaissance de la profession de CPA et de ses nombreux aspects. Fort en outre de ses premières expériences, c’est-à-dire PDG d’un service intégré de toxicomanie et de santé mentale et conseiller principal en restructuration auprès du ministère ontarien de la Santé et des Soins de longue durée, ainsi que de son expérience au sein de l’industrie, et notamment chez Domtar et le groupe Farm Boy, M. Lefebvre comprend l’importance de la notion de responsabilité ainsi que du développement économique. Il siège actuellement au conseil d’administration, au comité de direction et au comité de défense des intérêts des entreprises de la Chambre de commerce du Grand Moncton, ainsi qu’au conseil d’administration et au comité de direction de la CFDC. M. Lefebvre est titulaire d’une maîtrise en administration des affaires ainsi que des titres CPA (Australie), CFE, FCCA (Royaume-Uni), FCIS, FCPA et FCGA.