Démystifier la technologie Blockchain

Beaucoup d'eau a coulé sous les ponts depuis l'époque où on faisait le commerce des coquillages. Les monnaies existent depuis la civilisation elle-même, et de nouvelles méthodes de paiement remplacent régulièrement les anciennes. Aujourd'hui, nous assistons à la montée des monnaies numériques, et la question qu'on se pose, c'est : l'argent virtual est-ul réel? Et que signifient des termes mystérieux comme «blockchain» et «bitcoin»?

Beaucoup d'eau a coulé sous les ponts depuis l'époque où on faisait le commerce des coquillages. Les monnaies existent depuis la civilisation elle-même, et de nouvelles méthodes de paiement remplacent régulièrement les anciennes. Aujourd'hui, nous assistons à la montée des monnaies numériques, et la question qu'on se pose, c'est : l'argent virtual est-ul réel? Et que signifient des termes mystérieux comme «blockchain» et «bitcoin»?

Blocs de construction

Avec les méthodes traditionnelles de paiement, les transactions et les soldes des comptes sont vérifiés, traités et enregistrés par une autorité centrale, comme une banque - le grand livre est centralisé.

Les cryptomonnaies, comme le Bitcoin, reposent pour leur part sur la technologie Blockchain (chaîne de blocs) qui est un grand livre décentralisé et distribué qui garde la trace des transactions mais les cryptomonnaies ne constituent pas en soi une devise. La technologie Blockchain est gérée par une communauté dont les membres traitent directement les uns avec les autres lorsqu'ils effectuent des transactions, par opposition à un grand livre centralisé, comme une banque traditionnelle.

Admettons qu'André veut payer le loyer de ce mois à Catherine par voie électronique. La transaction, également connue sous le nom de «bloc», est annoncée à la communauté, où chacun affecte une partie de son ordinateur pour conserver et maintenir une copie complète du grand livre contenant toutes les transactions passées. Chaque ordinateur consulte le grand livre pour vérifier qu'André a l'argent et ne l'a pas déjà dépensé ailleurs. Une fois que le réseau communautaire a vérifié la transaction, un nouveau bloc (essentiellement, une inscription de registre horodatée) est ajouté à la «chaine» existante de blocs. Il existe maintenant une trace permanente et transparente de la transaction. Catherine reçoit le paiement d'André.

Une historique de toutes les transactions antérieures est accessible à l'ensemble de la communauté en temps réel, ce qui permet de conserver l'intégrité du registre. De plus, les transactions entre les membres et les soldes de leurs comptes sont chiffrées pour la protection de la vie privée. Chaque membre dispose d'une clé publique, qui lui permet d'effectuer des transactions sur la chaîne de blocs, et d'une clé privée, qui lui donne accès à son compte individuel et lui permet d'effectuer des transactions complètes.

Une fois que des transactions cryptées - des blocs - ont été ajoutés à la chaine, en théorie, elles sont sécurisées et ne peuvent jamais être modifiées. Par conséquent, la technologie de la chaîne de blocs peut être utilisée dsnd d'autres situations qui exigent de l'exactitude et elle empêche qu'il ait des inscriptions en double, comme le dépouillement des votes, les dossiers de soins de santé et la gestion de la chaîne d'approvisionnement. La technologie blockchain ne se limite pas au transfert de fonds en utilisant la monnaie numérique.

Le «crypto» dans la «monnaie»

Si la technologie blockchain, s'apparente au grand livre d'une banque, la cryptomonnaie est de l'argent, et le Bitcoin est l'équivalent d'un dollar. Beaucoup confondent la technologie blockchain avec la cryptomonnaie, mais le technologie blockchain est justement une technologie, tandis que la cryptomonnaie est une façon d'utiliser la technologie. Comme les monnaies ordinaires, les cryptomonnaies sont des unités d'échange.

L'élément «crypto» de cryptomonnaies provient de l'utilisation de la cryptographie pour encoder et sécuriser les transactions. Il existe des milliers de cryptomonnaies, la plus populaire étant le Bitcoin. Alors que les monnaies ordinaires sont émises par les gouvernements et administrées par les autorités centrales, les cryptomonnaies sont émises selon les règles de la communauté et administrées collectivement à l'aide de la technologie de la chaîne de blocs. Contrairement aux devises, les cryptomonnaies n'ont pas cours légal, ce qui signifie qu'il n'est pas obligatoire qu'elles soient acceptées comme forme de paiement.

La prudence est de rigueur

Même si les cryptomonnaies peuvent nous sembler utiles, à l'heure actuelle, elles sont moins un mode de paiement accepté qu'un investissement spéculatif, comme on peut le constater par l'intense volatilité des valeurs d'échange de cryptomonnaies comme le Bitcoin. Si la technologie de la chaîne de blocs semble avoir un avenir prometteur, le sort des cryptomonnaies demeure en suspens et celles-ci sont toujours considérées comme des investissements extrêmement spéculatifs.

C'est pourquoi, dans la conjoncture actuelle, nous ne recommandons pas les cryptomonnaies dans le cadre d'une bonne stratégie d'investissement.

Cette chronique de Mathieu, Trucs et astuces financiers, paraîtra dans chaque édition de la revue Vision de la Chambre publiée par la Chambre de commerce pour le Grand Moncton.

À propos de l’auteur

Mathieu LeBlanc, CPA, CA, CIM

Gestionnaire de portefeuille associé, The Cormier Group of RBC Dominion Securities
Mathieu LeBlanc, comptable professionnel agréé, est gestionnaire de portefeuille associé chez The Cormier Group of RBC Dominion Securities.